En Ouzbékistan, répartition du pays en trois zones selon l’état de la pandémie

Le 12 mai, l’Ouzbékistan a enregistré 23 nouveaux cas de personnes atteintes du COVID-19. Depuis le début de la pandémie, 2509 personnes ont été malades, 2010 se sont rétablies et 10 sont décédées.

D’après Nurmat ATABEKOV, Inspecteur sanitaire-épidémiologiste en chef, plus de 42.000 personnes sont actuellement en quarantaine.

Depuis le 16 mars 2020, au lendemain du premier cas déclaré de COVID-19 dans le pays, l’Ouzbékistan a introduit de nombreuses mesures pour lutter contre la pandémie, parmi lesquelles la fermeture des frontières et le confinement de la population.

Face à l’impossibilité de déterminer la fin de la pandémie et afin de permettre la reprise des activités, l’ensemble des régions du pays est classée en trois zones, en fonction de l’état de la situation. Depuis le 8 mai, les régions sont ainsi classées en zone verte (aucun cas de COVID-19 à déplorer), jaune (aucun nouveau cas de COVID-19 pendant 14 jours) et en zone rouge (nouveaux cas de COVID-14). A partir du 11 mai, cette répartition s’applique aussi aux districts et aux villes. Voir la carte ici. Selon que la situation s’améliore ou se dégrade, les régions peuvent passer d’une zone à l’autre

Les mesures de lutte contre la pandémie varient en fonction de la zone. Néanmoins, un certain nombre de mesures sont maintenues, quelle que soit la zone, parmi lesquelles le maintien de la distance sociale, le port du masque et l’interdiction des rassemblements.


Vous aimerez aussi...