La Banque mondiale prévoit une baisse historique des remises de fonds en 2020

Le 22 avril 2020, la Banque mondiale a publié ses premières prévisions concernant l’évolution, suite à la pandémie mondiale, des remises de fonds envoyées dans les différentes régions du monde.

Lire l’article en anglais sur le site de la Banque mondiale / Read the article in english here.

La Banque mondiale prévoit la baisse la plus importante de ces dernières années dans toutes les régions du monde, d’environ 20%, du fait de la crise économique induite par la pandémie et le confinement général (baisse des salaires et de l’emploi des travailleurs migrants sur des segments généralement plus précaires).

Or, la baisse la plus importante envisagée concerne la région d’Europe et Asie centrale (27,5%), suivie de l’Afrique Sub-Saharienne (23,1%). Pour les petits pays centrasiatiques récepteurs de remises, dont le Tadjikistan et le Kirghizstan qui sont les plus dépendants au monde, cette baisse serait de 28% en 2020. Les effets de la crise sanitaire se conjuguent à ceux de la baisse du prix du baril (voir l’article d’Eurasianet).

La Banque mondiale note que malgré cette baisse, les remises resteraient une source de financement importante du fait de la baisse encore plus impressionnante attendue pour les investissements directs étrangers (autour de 35%).


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search